« Pourquoi a-t-on inventé les économistes ? », « Pour donner du prestige aux météorologues ! » répondent leurs détracteurs. Ironie de l’histoire, le service de Bourse Smith Barney, de Chicago, utilise les compétences de météorologues chargés de prévoir et d’anticiper les effets du temps sur les cours des réserves de maïs, de soja et de blé. Les météorologues conseillent les spéculateurs et les économistes. Après que des ordinateurs très puissants ont compilé et comparé des millions de paramètres, des millions de dollars seront investis sur les matières premières sur la base de signaux précurseurs qui anticipent les évolutions de la production agricole, de la demande d’énergie, du tourisme. Les techniques d’exploitation de l’information facilitent la lutte contre la fraude, l’agence du Trésor américain, utilise des techniques d’extraction des connaissances pour cibler ses enquêtes en matière de blanchiment d’argent et autres délits financiers. Un système informatique exploite les 200 000 rapports de transactions en devises de plus de 10 000 dollars et analyse les liens pouvant être suspects. Les dossiers retenus font l’objet d’enquêtes complémentaires mobilisant plusieurs départements fédéraux. Le système relève chaque année plusieurs centaines d’affaires correspondant à plus d’un milliard de dollars de fonds susceptibles d’avoir été blanchis. L’informatique, désormais, peut déceler mieux que n’importe quel homme des logiques cachées dans un déluge d’informations.encadrer l’usage des algorithmes prédictifs Les logiciels d’analyse automatique des informations entrent progressivement dans les entreprises. Une meilleure utilisation des informations déjà détenues par l’entreprise permet d’établir des corrélations entre des événements afin, par exemple, de mieux « profiler » un client et ses comportements. Des clients qui ont un revenu moyen élevé ont plus d’incidents de paiement et de jours de débit que les clients à revenus modestes, ce qui en fait une clientèle sensible à une offre de crédit revolving ; ou encore, les propriétaires d’une marque de voiture donnée vont plus souvent au restaurant que d’autres, ce qui en fait un gisement de prospection pour les agences de voyages ; enfin les visiteurs de tels sites Internet gèrent eux-mêmes leur patrimoine et à ce titre constituent une cible privilégiée de lettres spécialisées sur le e.trading. Les applications des réseaux intelligents, toujours assez abstraites pour les non-initiés, ne sont pas très connues du grand public. De temps à autre sort un article sur le « big Brother » informatique. Mais on garde l’impression à la lecture de la majorité des papiers que les auteurs jouent à se faire peur et qu’ils n’y croient pas trop eux-mêmes. Ils ont raison et tort à la fois. Ils ont raison, le pire n’est jamais sûr. Par ailleurs, l’espionnage réseau sécrète ses propres contre-réactions. Ils ont tort, parce que le danger ne vient pas d’où ils pourraient le croire. Il ne vient pas des États, mais des réseaux commerciaux. Ces réseaux commerciaux sauront tout de vous : ils cerneront vos pulsions, vos besoins, ceux de votre famille, votre temps disponible, etc. Intelligents, informés, au courant de vos moindres interventions dans les forums ou dans des bases d’informations, sans qu’une intervention humaine ne soit indispensable, ils vous proposeront des services et vous manipuleront. Nous assistons à la naissance d’organisations très spécialisées dans le recueil et le traitement d’informations de toutes natures : espionnage de concurrents, de personnes, ou surveillance de forums spécialisés jusqu’au questionnaire à domicile. Les entreprises recueillent de plus en plus d’informations sur leurs clients ou prospects. humanoides_fr_future_control_2Elles cherchent les arguments qui font vendre. Le démarchage commercial classique est très coûteux et le taux de rotation du personnel important. Ces coûts commerciaux peuvent être réduits en affinant la « cible », en connaissant mieux les personnes ou les entreprises susceptibles d’être intéressées par une offre quelconque. Dans les années à venir, nous allons voir croître les besoins de détection de logiques et de vices cachés, de phénomènes suspects, d’identification et de ciblage fin de groupes spécifiques d’acheteurs. Les logiciels d’extraction et d’organisation des connaissances pour analyser les comportements des acheteurs à partir de données recueillies sur ses points de vente permet d’isoler les groupes de clients susceptibles d’être intéressés par des offres commerciales spécifiques. Circulez, y a rien à voir ! Les caisses enregistreuses mémorisent silencieusement depuis des années nos achats pour le plus grand bonheur d’organismes d’analyses marketing spécialisés. Mais nous gardions a priori notre anonymat. Ici plus question : les caméras ou les portillons électroniques suivent vos déplacements, les autocommutateurs comme les messageries électroniques archivent les conversations et les transactions. Le village mondial imaginé par MacLuhan est là, un village de naturistes. Il avait oublié de le préciser.

Denis Ettighoffer Mars 2005
(1) : Paul Moga, « Le Web dope les ventes », Les Echos, 8 septembre 1999.

Please follow and like us:
1