L’environnement technologique de la société dite numérique a changé de tout au tout les conditions de vie, de distraction et de travail. Des lois ont été adoptées pour faciliter le télétravail, des dispositifs particuliers tentent de généraliser la télémédecine et la e.administration, des modèles économiques s’inventent tous les jours pour développer les activités de services à distance dont ceux destinés aux usages de produits et services culturels (livres numériques, visites virtuelles de musées, école à domicile avec la Visio et la vidéoconférence, le cinéma ou la musique avec la VOD). Des modèles et des pans entiers d’activités anciennes sont détruits ou s’adaptent à la fois à l’évolution des mœurs et des pratiques sociales et professionnelles. Des pratiques largement marquées par le faux sentiment de gratuité dont ont largement profité les opérateurs pour encourager les abonnements des internautes. C’est cette gratuité « perçue » des contenus qui ont fait leurs succès. Comment ne pas être agacé de voir maintenant ces opérateurs faire le siège des députés afin de les convaincre de faire supporter aux internautes – leurs abonnés – les frais de surveillance des téléchargements présumés  illégaux en obligeant les présumés coupables a continuer à payer leurs abonnements alors qu’ils ne disposeront plus du service correspondant. Dois-je rappeler que cela est interdit par la loi !? De même comment supporter que des tiers risquent de se voir pénalisés parce qu’un membre de la famille ou un collaborateur de l’entreprise télécharge de manière compulsive ? parents_et_internetMa crainte est que les opérateurs ne vont pas se fatiguer et dépenser des fortunes en investigations sur les IP des fraudeurs. Ils vont identifier les internautes les plus actifs en téléchargements et leurs envoyer des courriers d’avertissements. Ce bidonnage présentera le triple avantage de faire peur à de gros consommateurs de bande passante, de montrer aux représentants des ayants droits qu’ils ont actifs en matière de téléchargements illégaux et de laisser aux internautes la charge de démontrer qu’ils sont innocents. Intéressé? Voir les échauffourées entre les acteurs.

Please follow and like us:
0