Innovations Organisationnelles : « il n’existe plus de modèle idéal, il n’existe que des modèles adaptés ».

Alors que dans une société anxiogène nous cherchons à nous raccrocher à des modèles tous faits, le plus dur est de sortir des clichés, du prêt à penser, du prêt à organiser. Dans les activités modernes, la répartition des ressources, des compétences et des hommes s’organise différemment grâce aux technologies de l’information et de la communication. Celles-ci permettent de modifier fondamentalement le coût des transactions et de la coopération, d’où la généralisation d’un phénomène de subsidiarité : on utilise la virtualisation afin de prendre le meilleur et le moins cher là où il se trouve. Lire la suite

1 – L’inadaptation des organisations limite la compétitivité des entreprises

La contagion de l’informatisation désormais galope. Pourtant, beaucoup d’entreprises ne sont pas en mesure de défendre leur capacité à créer des richesses car elles ne disposent plus des bonnes organisations pour rester compétitives. On croyait, sans doute un peu naïvement, qu’il suffirait de diminuer le coût des équipements pour résoudre le problème prix/performance, seulement voilà on avait un peu vite oublié qu’il fallait rénover les organisations qui vont avec.[…] Lire la suite

2 – L’Entreprise virtuelle, modèle universel?

Dans le Nord de l’Egypte, près des sources du Nil, une légende court sur la création du monde. Dieu, après avoir créé le ciel, la lumière, la terre, la nature, les animaux et les hommes enfin, fatigué décida de se reposer. Il s’endormit. Plusieurs centaines d’années plus tard, il se réveilla et s’enquit de ce […] Lire la suite

3 – Pour créer de la valeur l’Entreprise doit devenir plug and play !

Les entreprises multiplient les partenariats. Ce faisant elles gagnent en efficacité et en flexibilité en créant des chaînes de valeurs originales globalement plus productives. Depuis 1992, les marges gagnées aux Etats-Unis l’ont été par l’alliance d’entreprises : c’est là que se trouvent les gisements de productivité promis par les investissements informatiques que tout le monde cherchait. […] Lire la suite

4 – Les entreprises du futur : des chaînes d’organisation

L’entreprise du futur sera une co-entreprise, mieux… elle sera une fédération d’entreprises, c’est-à-dire un ensemble composite regroupé dans une méta-organisation. Ce ne sont plus des petites, des moyennes ou des grandes entreprises; ce sont des réseaux plus ou moins étendus d’entreprises de tailles pouvant être très différentes qui s’associent entre elles afin de faire des […] Lire la suite

5 – Les méta-entreprises ou grappes sont en majorité des PME.

Le commerce international a triplé en quinze ans avec la multiplication des échanges de services, ce qui accentue la sensibilité extrême des marchés aux coûts de la main d’œuvre et de la fiscalité des entreprises. “ Lorsqu’un Américain achète une Pontiac Le Mans de Général Motors, raconte Robert Reich, il prend part sans le vouloir à une […] Lire la suite

6 – Les organisations coopératives, avenir des économies modernes

A la fin des années 1980, au pays basque le gouvernement de Vitoria fait face à une industrie régionale sinistrée depuis la crise énergétique de 1978. La situation sociale était désastreuse : 30% de chômeurs en moyenne, 40% à Bilbao. Que faire pour redresser la situation? Le gouvernement régional fit appel à Michael Porter, professeur […] Lire la suite

7 – Sous-traitant ou cotraitant ? Intégration ou partenariat ? Plutôt une logique d’écosystèmes

Lors des fusions les incompatibilités des cultures et des tempéraments entre dirigeants et cadres d’entreprises font la réussite ou l’échec d’une équipe portée au pouvoir du nouvel ensemble. Pour contourner cette difficulté un peu partout des dirigeants inventent des co-entreprises afin de réussir les alliances les plus prometteuses. […] Lire la suite

8 – Utiliser les nouveaux modèles d’organisations coopératives pour gagner en compétitivité

La conception des produits et des services, avec beaucoup de valeur ajoutée, fait appel à des partenariats croissants entre entreprises pour gagner rapidement des marchés et diversifier rapidement des fabrications. Caractérisées par une forte interdépendance industrielle, économique et sociale, les entreprises modernes se constituent en communautés virtuelles professionnelles, où le brassage des idées, des valeurs […] Lire la suite

9 – Globalisation : Entreprise virtuelle et division internationale du travail

Le développement de l’économie a toujours coïncidé avec celui des inventions qui ont jalonné son histoire. La plupart du temps, il s’agit de nouvelles découvertes technologiques, telles que la machine a vapeur, l’électricité ou l’ordinateur. Plus rarement, ces inventions se produisent dans le domaine de l’organisation du travail lui-même comme j’ai pu le démontrer dans […] Lire la suite

10 – Cartellisation et migrations fiscales dans les grappes coopératives

e rêve communautaire des coopératives ouvrières redevient une réalité pour cause de netéconomie. Cette approche  s’accorde bien avec la netéconomie qui se développe sur la base de partenariats et selon un mode coopératif plus ou moins intense, mais elle n’est pas sans inconvénients. Les réseaux d’organisations communautaires ou grappes peuvent être une cartellisation masquée des acteurs économiques. Elle qui ne manquera pas d’inquiéter si elle n’est encadrée à terme au plan au moins européen. Cette capacité nouvelle de faire circuler  le travail, le capital et les produits entre membres d’une même méta organisation est diversement appréciée. […] Lire la suite

Mét@rganisations et organisations d’entreprises

Grâce aux technologies de l’information et à cause des technologies de l’information les entreprises inventent de nouvelles structures, de nouvelles formes d’organisations destinées à des fonctions plus spécialisées, capables soit d’une très forte productivité de leurs interfaces respectives, soit d’une forte capacité à s’adapter à des conditions extrêmes de variation de régime de fonctionnement. Les entreprises cherchent dans ces nouvelles organisations en grappes ou « mét@rganisations » des solutions simples, robustes, adaptatives et agiles afin de disposer de fortes capacités combinatoires: l’objectif sera d’obtenir des organisations « plug and play ».

Les Mét@organisations: S’unir pour s’enrichir

« Désormais, notre inquiétude ne devrait plus venir du fait que nos organisations ne cessent de changer mais du danger qu’elles ne changent pas suffisamment. » L’internationalisation et l’introduction des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) dans la chaîne des valeurs ajoutées sont en train de bouleverser les structures productives et de commercialisation. La conception des produits et des services, avec beaucoup de valeur ajoutée incorporée, fait appel à des partenariats transnationaux croissants entre entreprises pour penser, concevoir et diversifier des fabrications ou des services.