Les articles en catégorie

Visions d’Avenir


Tu n’es que poussière…

Lire Plus

La productivité des savoirs : une affaire d’intensité des échanges

Lire Plus

L’Overdose numérique nous masque l’essentiel

Lire Plus

Lors des fusions les incompatibilités des cultures et des tempéraments entre dirigeants et cadres d’entreprises font la réussite ou l’échec d’une équipe portée au pouvoir du nouvel ensemble. Pour contourner cette difficulté un peu partout des dirigeants inventent des co-entreprises afin de réussir les alliances les plus prometteuses.

0 34

A la fin des années 1980, au pays basque le gouvernement de Vitoria fait face à une industrie régionale sinistrée depuis la crise énergétique de 1978. La situation sociale était désastreuse : 30% de chômeurs en moyenne, 40% à Bilbao. Que faire pour redresser la situation? Le gouvernement régional fit appel à Michael Porter, professeur …

Le commerce international a triplé en quinze ans avec la multiplication des échanges de services, ce qui accentue la sensibilité extrême des marchés aux coûts de la main d’œuvre et de la fiscalité des entreprises.  » Lorsqu’un Américain achète une Pontiac Le Mans de Général Motors, raconte Robert Reich, il prend part sans le vouloir à une …

0 29

L’entreprise du futur sera une co-entreprise, mieux… elle sera une fédération d’entreprises, c’est-à-dire un ensemble composite regroupé dans une méta-organisation. Ce ne sont plus des petites, des moyennes ou des grandes entreprises; ce sont des réseaux plus ou moins étendus d’entreprises de tailles pouvant être très différentes qui s’associent entre elles afin de faire des …

0 33

Les entreprises multiplient les partenariats. Ce faisant elles gagnent en efficacité et en flexibilité en créant des chaînes de valeurs originales globalement plus productives. Depuis 1992, les marges gagnées aux Etats-Unis l’ont été par l’alliance d’entreprises : c’est là que se trouvent les gisements de productivité promis par les investissements informatiques que tout le monde cherchait. …

La contagion de l’informatisation désormais galope. Pourtant, beaucoup d’entreprises ne sont pas en mesure de défendre leur capacité à créer des richesses car elles ne disposent plus des bonnes organisations pour rester compétitives. On croyait, sans doute un peu naïvement, qu’il suffirait de diminuer le coût des équipements pour résoudre le problème prix/performance, seulement voilà …

« Pourquoi a-t-on inventé les économistes ? », « Pour donner du prestige aux météorologues ! » répondent leurs détracteurs. Ironie de l’histoire, le service de Bourse Smith Barney, de Chicago, utilise les compétences de météorologues chargés de prévoir et d’anticiper les effets du temps sur les cours des réserves de maïs, de soja et de blé.

6

Le nombre de salariés en relation avec des clients, des intervenants ou des fournisseurs extérieurs a véritablement explosé : 79% des salariés étaient en contact direct avec la clientèle ou le public en 2001, contre 29% en 1987. Les entreprises évoluent ainsi d’une logique de fonction vers une logique de relations : leurs unités fonctionnelles …

14

Le vice-président Al Gore vient de résumer l’époque nouvelle dans laquelle se trouve notre économie : « pratiquement n’importe qui, muni d’une idée géniale peut s’établir à son compte et devenir la boutique du coin pour la planète entière. […] Ce phénomène promet de déclencher une révolution de l’esprit d’entreprise et de l’innovation, une avalanche de …

12