Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… Oh ! Dieu ! … Bien des choses en somme…

Si on commençait par faire un point sur toutes les innovations ou initiatives qui nous ont été proposé pour répondre à notre problème de sobriété énergétique telles que nous les connaissons en ce mois d’août 2030 ! Les villes ont été en première ligne et ont dû se repenser, se rénover de fond en comble. Le gouvernement a confié le financement et la gestion des investissements aux Régions. Les Départements ont pris en charge la responsabilité du contrôle de gestion et de la bonne exécution des projets. Projets qui ne cessent de se diversifier comme le démontre la liste à la Prévert qui suit.

Mise en place d’auvents et de pergolas au-dessus des rues afin de filtrer la luminosité et la chaleur. Modifications architecturales (patios) et peintures (blanche) ou surfaces réfléchissantes. Jardins agricoles intérieurs et de proximité partagés dans les espaces publics. Récupération des eaux de pluie dans des réservoirs souterrains pour les usages urbains. Brumisateurs publics en cas de canicule. Bouclage de rues entières réservées aux transports doux. Aides à la location de moyens de déplacement équipés de batteries. Soutien à la fabrication de tricycles électriques à deux places pour transports urbains. Autorisation spéciale pour détention d’une deuxième voiture. Voies réservées à la logistique traditionnelle[1]. Soutien à la mise en place de magasins éphémères de seconde main et de troc. Ouverture d’ateliers de fabrication locale en imprimante 3D. Mise à disposition de réfectoires municipaux pour les personnes en détresse économique et psychologique. Augmentation des Maisons de santé dans tous les territoires. Mairies transformées en guichet numérique multiservices. Multiplication des caméras de surveillance (contraventions à distance et contrôle des comportements inciviques). Progression des marchés de producteurs. Eoliennes silencieuses et panneaux électrique obligatoires dans tous les bâtiments[2] le permettant. Augmentation des campagnes d’isolation des habitations. Préconisation de constructions semi-enterrées pour atténuer les effets des fortes chaleurs. Mise en place de réseaux de transport enterrés de frigories pour les bâtiments publics recevant du public avec interdiction de l’utilisation des climatiseurs. Végétalisation généralisée des espaces urbains. Optimisation des écoulements des eaux avec mise en place de turbines produisant de l’électricité. Encouragement aux installations des turbines dans les cours d’eau privés. Relance de l’achat d’électricité produit par des particuliers afin d’encourager la mise en place des panneaux solaires plutôt que de financer leur installation. Déploiement de brigades de condamnés à des travaux d’intérêt général sous la responsabilité de la municipalité. Télétravail, téléconsultation, semaine de quatre jours de travail, coupures des éclairages publicitaires, éclairage public se déclenchant sur présentiel, diminution de la luminosité des lampadaires routiers, réduction de la vitesse sur autoroute. Suppression des tarifs heures creuses pour l’EDF. Mise en place d’un vrai réseau ferroviaire européen. Encouragement à installer des volets bois à persiennes sur les fenêtres. Augmentation des cours en télé-enseignement. Encouragements à transformer les bains en douches, fournitures d’ampoules à basse intensité, implantations croissantes des générateurs domestiques d’hydrogène et des piles à combustibles, progression des solutions tout électrique dans le secteur automobile, réduction de la taille des réservoirs d’eau des toilettes, et réducteur de débit sur tous les robinets mis en vente. Droit d’eau par foyer et coupures d’eau à distance pour les clients dispendieux, réduction des autorisations de captage pour les agriculteurs, fermetures des méga fermes-usines, maintien des équipements agricoles fonctionnant au superéthanol E85, guichet de récupération du papier & cartons dans les quartiers, installation de casiers de récupération automatisé des bouteilles, élimination progressive des escalators de « descente » pour les établissements équipés d’escaliers et d’ascenseurs, interdiction de la vente et de la promotion d’imprimantes à réservoirs de faible capacité, obsolescence programmée des équipements interdite. Interdiction de la vente d’équipements dont le taux de réparation n’est pas supérieur à 50%. Pour les déplacements urbains ne disposant pas de réseaux de transport suffisamment denses navettes proposées et prises en charge par des particuliers et des Uber sur contrat de services avec la municipalité. Encouragement à installer des poêles à granulés en remplacement radiateurs électriques. Soutien à la mise en place de pompes à chaleur dans les maisons isolées. Lancement de concours de sobriété entre municipalités. Blocage des tarifs autoroutiers. Construction de nouvelles centrales nucléaires, lancement de programme de micro centrales. Diminution progressive du cheptel bovins et ovins. Multiplication des sites de casiers de proximité dans des magasins adhérents au réseau postal. Apprentissage des bons comportements en milieu chaud et très chaud (Vêtements couvrant, boissons chaudes, protections). R&D d’éoliennes verticales et silencieuses. Réduction du nombre des aéroports régionaux en contre partie du renforcement des lignes de chemin de fer. Adoption de motrices à hydrogène, batteries ou carburants renouvelables. Poursuite de la numérisation des documents administratifs, obligation pour les entreprises de reprendre les équipements changés par leurs clients soit pour les rénover pour le second marché, soit pour la casse. Camions de ramassage d’ordures automatisés et poubelles calibrés selon des formats spécifiques à leurs contenus. Généralisation des poubelles compactant les déchets. Facturation du ramassage proportionnelle aux poids des déchets ramassés. Normes de construction durcies afin de pouvoir résister à des vents de 120 à 150 km/heure. Construction de garages et bâtiments dédiés aux parkings encouragée et soutenue afin de désengorger la voie publique et mieux protéger les voitures des violentes intempéries. Aides des municipalités à l’installation de prises de recharge pour les véhicules électriques. Fibre installée sur la totalité du territoire. Guichet unique par région pour servir de support à la formation aux usages et applications des téléservices. Durcissement des sanctions pour les commerces qui refusent d’éteindre leurs façades à compter de minuit et jusqu’au lever du jour. Cinémas encouragés à passer des accords et à relayer les évènements culturels organisés dans d’autres parties du territoire national et international. Engins et sources de nuisance sonore soumis à des contrôles réguliers et à une taxe proportionnelle au niveau acoustique DB imposée à la source. Augmentation des téléphériques urbains. Réfrigérateurs à dégivrage automatique. Interconnexion avec les fermes solaires d’Afrique du Nord. Soutien à la fabrication de réfrigérateurs sans électricité. Interdiction des plastics, dans les magasins les emballages sont en papier ou en produits recyclables. Financement par les régions de centres de traitement des déchets organiques sources de biométhane. Nouvelles régulations à la baisse des consommations énergétiques de production (ciment, métallurgie, chimie …). Financement de la R&D en matière de récupération/transformation du CO². Création de centres d’expertises en « productivité énergétique » dont les services sont désormais proposés et commercialisés sur le marché de la sobriété…

– Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit …

Une petite dernière : saviez-vous que depuis quelques semaines la mode qui fait fureur dans les familles est le générateur à inertie. Ce vélo d’appartement utilisé pour votre mise en forme, doté d’une volant à inertie, est capable, au bout de vingt minutes d’effort de fournir l’électricité domestique pour la journée ou de recharger vos batteries.

Denys Ettighoffer. Août 2030

[1] Camionnage

[2] Y compris bien sur tous les bâtiments administratifs sur tout le territoire.

Précédent

Les Troglos ou les « dug-outs » du XXIème siècle

Suivant

La guerre furtive

A propos de l'auteur

Denis

Denis Ettighoffer, fana de science-fiction, auteur de « L’entreprise virtuelle », le livre qui l’a fait connaître en 1992 est un des spécialistes français reconnus dans l’étude projective de l’impact des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). Ses contributions à la réflexion sur les évolutions des sociétés, des modèles économiques et organisationnels sont nombreuses. Sa spécificité réside dans sa capacité à analyser le présent, pour en extraire les orientations économiques et sociétales stratégiques pour les décennies à venir. Son parcours atypique aura forgé chez lui une pensée singulière. Son dernier livre, « Netbrain, planète numérique, les batailles des Nations savantes » (Dunod) a reçu le prix du livre du Club de l’Economie Numérique en 2008. Denis Ettighoffer un temps Membre correspondant de l’Académie de l’Intelligence économique collabore désormais avec l’équipe d’IDEFFIE (Développement de l’expertise française et francophone à l’international et en Europe ) .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × quatre =

Voir aussi

20 − six =